Nombre total de pages vues

dimanche 23 juillet 2017

Le mandala ou méditation haute en couleur

J'avoue que la mode des mandalas à colorier m'agace beaucoup. Pour moi dessiner ou peindre, comme je l'ai déjà dit dans un article, c'est une forme puissante et profonde de méditation. Alors pourquoi aller colorier des mandalas ? Franchement pour moi ce n'est pas la peine et mieux vaut se mettre au dessin même avec la maladresse du débutant.

Cependant je suis de nature curieuse... et je me suis essayée non pas à colorier, mais à en créer un. 



Mais ce mandala n'aurait pas pu voir le jour sans quelques expériences et rencontres aussi belles qu'inattendues.

En effet j'ai eu la chance de contribuer, très modestement, à créer un mandala au cours du nouvel an Péruvien à Vincennes en juin dernier, et ce fut une expérience inoubliable ! Ce mandala était fait de graines, fruits, fleurs, feuilles. Il était basé sur la croix Andine et vraiment magnifique :


De plus, pour ceux qui la connaissent, j'ai également rencontré Carmen Pera et vu certains de ses mandalas qui sont superbes et très particuliers.

Cela me semble vraiment bien différent de le créer soi-même et c'est utilisé depuis bien longtemps en Asie comme forme de méditation. Ce n'est d'ailleurs pas que cela, la couleur et les formes ayant un pouvoir vibrant important sur nous et notre humeur par exemple. Le mandala a donc également un puissant effet vibratoire pour celui qui le regarde. Et pour celui qui le crée il se peut qu'il lui révèle des facettes de lui-même.

Tout cela m'a intrigué et j'ai décidé donc de m'y mettre pour voir. Une belle expérience méditative que je renouvellerai d'autant que me viennent certaines idées de petits projets collectifs sympas autour du mandala.