Nombre total de pages vues

vendredi 19 mai 2017

Le yoga de l'horloge et la créativité


 Mais de quoi parle donc cet article vous dites-vous ? "Qu'est-ce que le yoga de l'horloge" et qu'est-ce que cela a à voir avec la créativité ?

J'aime beaucoup le travail de Julia Cameron concernant la créativité et les outils qu'elle utilise pour la débloquer. J'ai testé et approuvé seule ou en accompagnant des groupes.

Seulement voilà j'ai ensuite rencontré le problème inverse : 100 idées à la minutes c'est bien gentil mais avec seulement deux bras et 24h par jour ça ne suffit pas à les mettre en pratique... même en faisant le tri. Et trop de créativité tue la créativité, elle se bloque à nouveau et c'est reparti pour un tour.

Je cherchais donc depuis un moment des solutions pour canaliser et dompter ce cheval fougueux et c'est ainsi que je suis tombée sur le livre "Creative Workshop" de David Sherwin. Je l'ai commandé aux US et je viens de le recevoir. D'autres aspects m'intéressent dans cet ouvrage mais disons que ce qu'il appelle "techno yoga", emprunté au monde de l'informatique et que j'ai envie d'appeler le yoga de l'horloge, a retenu mon attention.

Voici une phrase tirée du livre qui m'interpelle particulièrement :

"The more time you give yourself, the less likely you'll be able to focus".

Que je traduirai pour les non anglophones par :

"Plus vous vous donnez du temps, moins vous serez capable de vous concentrer"

Or c'est tout à fait ce que j'ai expérimenté ces dernières années. Un projet en particulier traîne en longueur par manque de focus et de processus canalisant ma créativité. Et la réponse tombe avec cette phrase : tout est dans la gestion du temps... et du process qui va avec ! Autrement dit plus on a de temps plus notre intention, notre focus s'en trouve dilué et on perd en efficacité.

Il est donc nécessaire d'appliquer le yoga de l'horloge à la créativité et de l'intégrer au processus créatif sous peine de voir la source se tarir, trop d'idées tuent l'idée.

Limiter volontairement le temps passé sur un projet ou une idée créative ne va pas l'amoindrir mais c'est tout le contraire ! Or tout créatif non entrainé à ce véritable yoga de l'horloge a très peur de bloquer sa créativité s'il se donne des limites temporelles. Cela demande de la pratique et de l'entrainement mais aussi d'accepter de laisser un peu de côté un adversaire à la créativité : le perfectionnisme. Oui au début peut-être que les idées vont avoir du mal à sortir avant que le gong ne sonne, peut-être que la mise en oeuvre sera moins réussie. Mais le focus et la concentration sera bien plus effective et on évitera ainsi de perdre un temps précieux à papillonner dans tous les sens sans aboutir vraiment quelque part !

Autre avantage que je vois c'est que cela oblige aussi à travailler sur le processus de création en lui-même et à l'améliorer pour le rendre plus efficace. David Sherwin ne dit pas autre chose !

Dans le même temps, la professeur de musique de mon fils disait à l'un de ses élèves : tu as travaillé le temps nécessaire tous les jours de cette semaine. En principe on devrait entendre le résultat sur la qualité des morceaux que tu vas me jouer. Si ce n'est pas le cas, soit tu as menti sur le temps passé, soit ta méthode de travail n'est pas assez efficace et on reverra cela.

En effet, revoir les étapes par lesquelles ont crée une oeuvre, comment on s'y prend etc. Et se poser la question de savoir si c'est réellement efficace et s'il n'y aurait pas d'autres manières de faire plus adaptées me semble un point essentiel qui est souvent oublié.

C'est pourquoi je vais soumettre ma créativité à la pratique du yoga de l'horloge, réfléchir et revoir mon processus de création pour rendre tout cela plus fluide.On verra bien si ce cheval fougueux a autant, voir plus d'énergie une fois canalisé.