Nombre total de pages vues

dimanche 11 septembre 2016

Rochers au pastel d'après Robert Rohm

Le problème avec les blocs de papier couleur c'est qu'il y a toujours une ou deux feuilles dont on ne sait que faire... Ici c'était les feuilles blanches qui me posaient problème. Et c'est souvent l'occasion de transformer un problème en challenge et en opportunité !

En effet j'ai décidé de tester la technique de Robert Rohm qui lui part justement du papier blanc ! Et qui "aquarelle" son ébauche. Cela lui permet donc d'obtenir une sorte de sous-couche qui permet tout autant de donner le ton, de servir de base sur laquelle s'appuyer et qui va transparaître en filigrane dans l’œuvre finale.

De plus, sa façon de travailler lumières et ombres est vraiment intéressante. Tout autant que sa démarche allant du sujet au travail final.

Son travail est assez différent de ce que j'ai testé en stage. Et je trouve que cela ajoute un éclairage supplémentaire intéressant qui me permet, petit à petit, de mieux comprendre et appréhender le travail au pastel. Enfin disons de manière très différente de ce que je faisais jadis.

Voici donc ma copie des Rochers au pastel d'après Robert Rohm :


mardi 12 juillet 2016

Les Pyrénées sur le motif au pastel

Je reviens d'une superbe semaine dans les Pyrénées. Des paysages grandioses... Impossible de ne pas au moins faire un croquis d'après  nature.

J'ai donc embarqué mes tout nouveaux pastels secs pour m'essayer au croquis en pleine nature. Plus facile à transporter qu'une boite chevalet et tout le matériel pour l'huile. Je trouve ce médium particulièrement intéressant pour des études dans des conditions difficiles où l'on ne peut pas emporter un matériel lourd et volumineux.

De plus les orages en montagne, parfois imprévisibles, font qu'il faut pouvoir rentrer le matériel rapidement. Seul soucis donc pour ce médium les goûtes de pluie qui peuvent altérer le dessin ou les pastels. Mieux vaut donc ne sortir que ce dont on a besoin pour ranger plus vite.

L'urgence se fait sentir tout de suite car les longs moments de marche ne laissent pas beaucoup de temps pour se poser et dessiner. J'ai quand même pu prendre 1h environ pour cette étude. Le sujet que j'ai choisi est assez fourni et complexe, j'ai dû simplifier et aller à l'essentiel malgré tout.


Les Pyrénées sur le motif au pastel ce n'est donc pas simple car le temps est compté. Mais c'est une superbe expérience que j'ai envie de renouveler. Je retravaillerai cette étude probablement à l'atelier, là j'aurais tout le temps à l'abri quelque soient les aléas de la météo.




mercredi 29 juin 2016

Les "p'tites conf" d'histoire de l'art et ateliers dessin à l'école primaire

De mars à mai j'ai tenté une bien belle expérience à l'école primaire de Montbeton auprès de 6 élèves de CE2, d'un élève de CE1 et d'une élève en moyenne section de maternelle. Le tout en partenariat avec la Mairie et le CLAE.

Eh oui les conférences et ateliers s'étant déroulés durant 1h en fin d'après-midi après la classe... mes enfants ont rapidement demandé à y participer plutôt que de rester à s'ennuyer à la garderie.

Petit retour et bilan donc sur Les p'tites conf d'histoire de l'art et ateliers dessin à l'école primaire qui se sont terminés en mai.

Contre toute attente les enfants, qui s'étaient inscrits à l'avance à cette activité, se sont montrés très intéressés par le contenu. Si cela était évident pour le dessin... on ne s'y attendait pas pour les conférences ! Et pourtant j'ai été harcelée de questions, l'attention était relativement soutenue ! La première portait sur "l'histoire de la perspective" et la seconde sur la "peinture anglaise". A priori pas de quoi passionner les foules de petites têtes blondes. Hé bien si ! J'ai trouvé des moyens de rendre les choses ludiques et même sans cela, les différentes images de tableaux de maîtres les ont littéralement captivés et interrogés.

Les "p'tites conf" d'histoire de l'art au primaire c'est donc possible ! C'est ce que je voulais vérifier et je vais donc pouvoir les proposer à nouveau. Avis aux écoles intéressées !

Les ateliers dessins ont eux aussi été très surprenants et un magnifique succès. Vous allez le voir aux résultats. Les enfants on d'abord expérimenté et exploré le fusain. Puis dessiné d'après nature des objets qu'ils ont amené. Morgane a un peu triché et nous a amené une photo.

Croquis de Lisa, CE2
Croquis de Morgane, CE2

Exploration de Morrighan, moyenne section de Maternelle

Ils ont ensuite essayé de dessiner sur papier craft d'après des objets que moi j'ai choisi pour certaines qualités en y introduisant la craie blanche. Ils ont ainsi pu commencer à aborder les valeurs même si de manière simplifiée. Vous verrez qu'ils ont très bien compris au vu des résultats.

La cafetière de Lisa, CE2


La cafetière de Lola, CE2

La cafetière de Lucie, CE2


La cafetière de Morgane, CE2


La cafetière de Sidh, CE1


La bouteille d'huile de Lucie, CE2

La poule de Lola, CE2

La poule de Sidh, CE1

  Ils ont ensuite essayé le dessin d'après nature... en extérieur dans la cours d'école. Certains ont choisi de dessiner les copains en récréation, ravis de servir de modèle ! D'autres ont dessiné des arbres etc.

Angéla vue par Lucie, CE2

La cour d'école par Lucie, CE2
Un arbre de la cour vu par Sidh, CE1

 Puis ils ont expérimenté le processus créatif en sélectionnant et réutilisant les croquis faits précédemment. Ils les ont mis au service d'une idée, en ont fait un croquis préparatoire puis l'ont enfin exprimée en couleur au pastel sec (craie Comté) sur un beau papier mi-teinte de couleur lui aussi.


Le pastel de Sidh, CE1


Le pastel de Lisa, CE2

Le pastel de Lola, CE2

Le pastel de Maëla, CE2

Le pastel de Morrighan, moyenne section de maternelle

Comme vous le voyez, ils ont vraiment pris plaisir à ces petits ateliers et moi aussi. Je vais probablement faire profiter d'avantage d'enfants à la prochaine édition. A suivre donc...

jeudi 16 juin 2016

paysage digital painting

J'ai repris ma tablette graphique pour terminer le premier volet de ma formation en digital painting. Et comme le hasard fait bien les choses, il s'agissait encore de la thématique paysage.

Moi qui était habituée à une perspective assez rigoureuse et aux détails des matières etc. Le paysage est ma fois plus reposant et permet d'avantage le geste spontané et l'expression personnelle. Je dois dire que cela me fait du bien de sortir de la précision et de la rigueur.

Voici donc la copie réalisée d'après Antoine de Farges :




Je vais faire une petite pause avant d'attaquer le deuxième volet de cette formation et essayer d'appliquer tout ça à des créations personnelles.